Mamadou Kaly Sène: « Salif Diao est mon parrain dans le foot…»

A la rencontre de Kaly Sène, un attaquant en devenir. Arrivé en Italie à l’âge de 15 ans, kaly Sène a fait ses gammes dans le club de Vanchiglia, où il a inscrit 8 buts en 11 matchs avec les juniors. Cette saison, il a franchi une nouvelle étape en signant à la Juventus de Turin, en U17. Mamadou Kaly Sene veut s’imposer comme titulaire et ne lésine pas sur les efforts.  Le jeune joueur en a fait du chemin depuis ses débuts à Galaxie centre de formation qui appartient à Salif Diao devenu son premier conseiller.  Entretien

Kaly, qui es-tu ?

Je suis né et j’ai grandi au Sénégal, plus précisément au plateau dans le centre de Dakar. Je suis venu en Italie il y’a 3 ans de cela pour rejoindre ma mère. Elle vivait déjà en Italie depuis plusieurs années.

A quel poste joues-tu ?

Je suis attaquant excentré. Je peux jouer à droite et à gauche et en pointe. Tout dépend du système et parfois aussi de l’adversaire.

Dans quelle catégorie, tu évolues à la Juventus ?

Je suis avec les U19. Il m’arrive aussi de temps en temps d’être appelé chez les U23 à savoir l’équipe réserve pour quelques séances d’entraînement. Je suis aussi convoqué à certains de leurs matches.

Certains parlent de toi comme d’une pépite, es-tu d’accord ?

(Rires) une pépite, non… Je ne me vois pas comme une pépite. Effectivement il y’a du talent sinon je n’en serai pas là mais il y’a le travail en permanence. J’ai travaillé dur pour en arriver là. Les gens pensent que ce n’est que de la chance, certes il y’en a mais c’est avant tout le travail. Le talent ne suffit pas. Au début c’était dur surtout mentalement. J’avais laissé ma famille et mes amis au Sénégal pour venir ici réaliser mon rêve. Au fur et à mesure j’ai commencé à m’adapter sur tous les plans notamment dans le jeu, tactiquement, techniquement et physiquement. Quand j’ai su à peu près maîtriser ses paramètres, j’ai commencé à faire mal.

Quel est ton objectif immédiat ?

Pour la fin de saison, je dois encore m’améliorer. Je suis très jeune et j’ai encore beaucoup de choses à apprendre. Il faut que je sois prêt dès le début de la prochaine saison sur les plans mental, physique et technique. C’est en étant prêt à tous ces niveaux que je pourrai gagner la confiance du coach et avoir une place de titulaire. Pour moi il est important d’avoir du temps de jeu et c’est le premier objectif.

Où est ce que tu as effectué tes 1ers pas de footballeur au Sénégal ?

Pendant 4 ans, j’ai joué à Galaxie le centre de formation de Salif Diao. C’est làbas que j’ai reçu mes premières leçons de foot et que j’en ai appris les bases. C’est à Galaxie que j’ai commencé à vraiment me concentrer sur le foot et à vouloir en faire un métier. A mes débuts, je jouais au foot juste pour le plaisir mais en rejoignant Galaxie j’ai pris confiance en moi. D’ailleurs je remercie tous mes coaches de Galaxie mais aussi le grand Salif Diao. J’ai gardé le contact avec lui et on s’appelle régulièrement.  Il me donne des conseils et je dois dire que c’est mon parrain dans le milieu du football.

Ton dernier mot …

Merci pour cet entretien. Je lis 13football.com et je regarde 13TV, alors faites comme moi !

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published.