Stade Rennais: Arona Diarra, un sénégalais actif dans les coulisses.

Il s’appelle Arona Diarra. Voilà quatre ans qu’il travaille au stade rennais comme commercial btob. Son objectif, optimiser les rentrées financières du club en emmenant un maximum de partenaires, partenaires à qui il offre une visibilité les jours de match mais aussi en dehors. Le portefeuille commercial qu’il gère comprend 550 entreprises, représente 25% du budget global du club soit la deuxième source de revenus du stade rennais. A la découverte d’un sénégalais qui ne joue pas sur le terrain mais qui gagne.  

Arona, décrivez-nous votre travail ?

Ici au Stade rennais, je suis en charge de piloter une partie du business avec les entreprises et je propose des prestations en hospitalité pour accueillir des clients dans les salons VIP. Les entreprises peuvent ainsi communiquer en utilisant l’image de marque du Stade Rennais et en touchant un public plus large. En dehors des jours de match, je leur propose aussi des espaces de séminaires pour inviter des clients et donc utiliser le stade qui ne sert pas au quotidien.

Les  entreprises qui « brandent »  autour du terrain font elles aussi partie de votre portefeuille ?

Tout à fait. Le stade est le lieu qui accueille un public important et bien sûr ces spectateurs intéressent les marques qui veulent communiquer. Au-delà de ce public qui est présent au stade, il y’a aussi les téléspectateurs qui regardent les matches. Les marques cherchent à capter toute cette audience.

Du coup, peut-on parler d’écosystème autour du club de football notamment pour l’exploitation du stade en tant qu’infrastructure ?

Bien évidemment. Il faut savoir que la partie Business représente la deuxième source de revenus du club juste derrière les droits télé, soit à peu près 25% du budget global du club. Cet écosystème permet aux entreprises de créer de la synergie entre elles et de développer leur propre réseau business.  Grâce à ces contacts, les entreprises obtiennent leur propre marché. C’est du gagnant-gagnant entre ces entreprises et le club.

Arona, quel est votre parcours ?

J’ai commencé à jouer au football au Fc Lorient et par la suite j’ai intégré la cellule commerce du club lorientais avec l’appui de Christian Gourcuff (ndrl : ancien entraîneur du Fc Lorient). J‘ai exécuté pendant 4 ans au Fc Lorient en tant que commercial btob. Mes performances m’ont permis d’être repéré par le stade rennais où je suis arrivé en 2015. Voilà quatre ans que j’y travaille. Ici j’ai également une mission supplémentaire. Au-delà de commercialiser des prestations aux entreprises, j’anime aussi le club business qui comprend les 550 entreprises partenaires. Je leur propose des événements hors match pour favoriser la synergie et multiplier cette notion de réseau.

Quelles sont les qualités essentielles pour être un bon commercial btob ?

Il faut se mettre toujours à la place du client et avoir de l’empathie. Bien évidemment il y’a les mêmes repères que dans le commerce classique. L’activité événementielle sportive demande un peu plus de joie mais le relationnel reste le maître mot.

Parlons un peu performances sportives, aujourd’hui le stade Rennais compte dans son effectif deux sénégalais de plus en plus décisifs sur le terrain, on imagine que vous êtes fiers de Mbaye Niang et Ismaila Sarr…

Effectivement c’est une fierté pour moi de les voir marquer et réaliser de belles performances. Nous avons deux dignes représentants du Sénégal et je leur souhaite une excellente réussite.

Arona pense-t-il à un retour au pays pour partager son savoir-faire ?

J’y pense bien évidemment. En tant que sénégalais on veut toujours apporter quelque chose à son pays. Tout dépendra des opportunités qui vont s’offrir à nous mais ce sera avec plaisir.

Entretien réalisé par Mame Fatou Traoré

Vous voulez visiter  le Roazhon Park, 13TV vous y emmène avec Arona Diarra comme guide, cliquez ici

Leave a Reply

Your email address will not be published.